L'histoire de l'automobile

1662

18 mars

Premier transport en commun

Sur une proposition du philosophe Blaise Pascal, un système de transport en commun est élaboré à Paris. Sept carrosses publics sont mis en service entre la Porte Saint-Antoine et le Luxembourg. La course coûte 5 sols.

1680

 

L'invention de Newton

Machine à vapeur de Newton
L'automobile est née il y a un peu plus de 100 ans, pourtant c'est grâce à des inventions, comme la ROUE, qui datent de la nuit des temps, qu'elle a pu exister.
Nous n'allons pas revenir sur la découverte de chacun de ses composants, mais rappeler quelques faits marquants.
Au départ, l'automobile a bien failli être mue par un moteur à vapeur plutôt que par un moteur à pétrole à combustion interne. En effet, le principe de l'utilisation de la vapeur était connu depuis longtemps, mais ce n'est que vers 1680, que plusieurs savants dont NEWTON ont commencé à réfléchir à la manière d'utiliser cette énergie comme force motrice. NEWTON inventait, en 1680, la propulsion par moteur à réaction !!! Il imaginait que l'expulsion de la vapeur par un tube d'échappement produirait une réaction suffisante pour faire avancer le véhicule.

1769-1770

 

Cugnot essaie son fardier

Fardier de Cugnot
Ingénieur militaire, Nicolas-Joseph Cugnot a créé en 1769 son premier Fardier, engin destiné à remplacer les attelages de l'Artillerie en campagne. Ce gigantesque véhicule sera le premier à se déplacer seul sans faire appel à l'énergie animale, à la vitesse de 4 km/h.
Le fardier de CUGNOT sera considéré par les historiens comme le PREMIER VEHICULE AUTOMOBILE.
En 1770, il dessine les plans d'un nouveau Fardier que le roi Louis XV décide de financer. Au cours d'un essai à Vanves, en présence du Roi, le Fardier n°2 heurte un mur.
En 1771, Cugnot réalise le Fardier n°3 qui est actuellement déposé au Conservatoire National des Arts et Métiers.

1807

31 janvier

François Isaac de Rivaz dépose le brevet du moteur à explosion

Après trois années d'expériences, le Suisse François Isaac de Rivaz dépose le brevet du moteur à explosion, également nommé moteur à combustion interne. L'homme avait construit en 1805 une carriole motorisée. Mais cette expérience n'est qu'une étape vers l'automobile : conçu des 1678 par Christiaan Huygens, le moteur à explosion ne pourra véritablement être exploité qu'après l'invention théorique du cycle à quatre temps par le Français Beau de Rochas en 1862.

1826

10 août

Les premiers omnibus

Omnibus parisien (1850)
Stanislas Baudry, un ancien officier de l'Empire, ouvre à Nantes la première ligne de transports en commun. Elle est couverte par deux voitures à chevaux d'une capacité de 16 personnes. Le mot "omnibus" vient du fait que les voitures stationnaient devant la boutique du chapelier "Omnes". Stanislas Baudry ira ensuite faire carrière à Paris où il créera un réseau de 18 lignes d'autobus.

1844

15 juin

Goodyear met au point le caoutchouc

L'Américain Charles Goodyear reçoit un brevet pour le procédé de vulcanisation du caoutchouc. Il réalisa de nombreuses expérimentations pour trouver le moyen d'améliorer les qualités du caoutchouc naturel, cassant à basse température et collant à haute température. Il découvrit alors que quand le caoutchouc et le soufre sont chauffés ensemble, le produit devient plus stable en cas de variations de température. Ce procédé, appelé vulcanisation, est à la base de l'industrie du caoutchouc.

1860

 

Ebauche du moteur à explosion

C'est en 1860 que la première ébauche d'un moteur à explosion a été créée. Ce moteur inédit fabriqué par le belge Etienne Lenoir est, dans un premier temps, alimenté au gaz d'éclairage. Quelques temps plus tard il invente un carburateur permettant de remplacer le gaz par du pétrole. Souhaitant expérimenter au plus vite son moteur, il l'installe sur une voiture rudimentaire qui parcourt pour la première fois le parcours Paris, Joinville-Le-Pont. Malheureusement, Lenoir, faute de moyens matériels et financiers, se voit dans l'obligation d'abandonner ses recherches.

1868

10 décembre

Premier feux de signalisation

Bien qu'il existe très peu de sources historiques sur les signaux routiers, il semblerait que ce soit à Londres, au coin de Bridge Street et de Palace Yard, le 10 décembre 1868, qu'un feu de signalisation ait été utilisé pour la première fois, mais sous la forme d'une lanterne à gaz pivotante aux couleurs rouge et verte. Ce n'est que bien plus tard que les feux, après leur généralisation, sont devenus tricolores par l'adjonction d'une phase intermédiaire marquée par la couleur jaune-orange.

1869

 

La diligence à vapeur

Diligence à vapeur de Bordino (1869)
Rien de bien marquant entre le premier tour de roue du fardier de CUGNOT en 1769 et le 19e siècle. Le mode de déplacement pour les nantis restait le CAROSSE que l'on appelait également voiture.
La plupart des modèles étaient carrossés à la demande par des orfèvres en la matière.
C'est à partir de ce moyen de transport que se sont ébauchés les premiers essais de motorisation ... à vapeur bien évidemment.
C'est ainsi qu'est née cette diligence à vapeur due à l'inventeur BORDINO.

1872-1882

 

Moteur 4 temps

Le premier « vrai » moteur à quatre temps fut mis au point par deux ingénieurs allemands, Daimler (1872) et Benz (1882) qui, chacun de leur côté, cherchent à vendre leur brevet en France.

1886

29 janvier

Carl Benz brevette la première automobile

Benz Karl (1876)Benz - Tricycle motorisé de Benz (1876)
La vapeur n'est pas la seule énergie. Les recherches se poursuivaient et le belge Etienne LENOIR réalisa, peu après 1860, le premier moteur au gaz de pétrole. Le rendement désastreux de l'engin lui fit cependant abandonner ses recherches.
Karl BENZ qui avait réussit à construire un moteur a essence pour la première fois la veille de l'an 1879, retravailla en 1882 sur un autre type de moteur, le moteur à 4 temps, qu'il installa à l'arrière.
Le choix d'une roue avant unique permit à Benz de ne pas s'occuper du problème de la direction, le moteur entraînait les grandes roues arrières au moyen d'une courroie plate et d'un arbre transversal.
Installant un moteur à explosion sur un tricycle en le munissant d'une boîte de vitesse et d'un différentiel, Carl Benz construit ce qui est considéré comme la première automobile.
En 1886 il fit des essais publics satisfaisants mais n'en vendit pas.
Certes, des engins motorisés avaient déjà été construits, tel le fardier à vapeur de Joseph Cugnot, mais le tricycle de Carl Benz est la première automobile aboutie qui va pouvoir engendrer une commercialisation et une production industrielle.
Rapidement d'ailleurs, l'automobile se développera et donnera naissance à de nombreuses marques et modèles.
Quant à Carl Benz, il va devenir le chef d'une entreprise fleurissante qui, au fil des fusions, se perpétue aujourd'hui sous le nom de Daimler-Chrysler.

1887

 

Daimler brevette son moteur

L'ingénieur allemand Gottlieb Daimler dépose le brevet d'un moteur à essence plus léger et plus rapide. Il travaillait depuis quelques années sur le perfectionnement du travail de Nikolaus Otto, qui avait lui-même mis au point le moteur à quatre temps de Beau de Rochas. Daimler devient ainsi le père du moteur automobile. Dès 1891, les Français Panhard et Levassor utiliseront son invention. Créée en 1890, sa firme fusionnera avec celle de Benz en 1926.

1888

 

John Boyd Dunlop dépose le brevet de son invention

Inventeur du premier pneumatique, Dunlop dépose un brevet. L'année précédente, ce vétérinaire écossais avait eu l'idée de mettre au point un tube de caoutchouc permettant d'améliorer le confort de conduite du vélo.
Il révolutionne ainsi l’automobile, dont la conduite devient bien moins rigide. Durant les décennies suivantes, tous les véhicules à roues adoptent le pneu en caoutchouc.

1889

 

Daimler présente le premier quadricycle à pétrole.

Daimler, Automobile (1886)

1889

 

Création de Panhard et Levassor

Panhard-Levassor Type P2D
En 1889, Panhard et Levassor installent le premier moteur à quatre temps (celui de Daimler) sur une voiture à quatre places.
A partir de cette date la recherche et l'évolution de l'automobile va progresser de manière fulgurante dans tous les pays.
C'est à cette date aussi que commencent les déboires de la voiture : à cette époque la voiture demeure un objet de luxe réservé aux plus fortunés, de plus les routes sans revêtement ni signalisation s'avéraient très difficiles à pratiquer, le démarrage du moteur quand à lui était une épreuve fastidieuse et les intempéries comme la poussière demeuraient redoutées puisque les voitures n'étaient pas protégées.

1889

28 mai

Création de Michelin

La société Michelin et Cie est créée à Clermont-Ferrand (Auvergne). Les frères Edouard et André Michelin ont repris l'entreprise de construction de patin à frein pour bicyclettes fondée par leur grand-père. En 1895, ils réaliseront "L'Eclair", la première automobile équipée de pneus. En 1898, l'illustrateur Marius Rossillon, connu sous le pseudonyme de "O'Galop", présente ses publicités accompagnées d'une devise empruntée à un vers d'Horace : "Nunc est bibendum" ("c'est le moment de boire"). Le slogan est repris dans la réclame : "Le pneu Michelin boit l'obstacle". Le célèbre bibendum est né.

1891

 

Naissance de la plaque d'immatriculation

Ancienne plaque d'immatriculation
Dans un mémoire sur la réformation de la police en France daté de 1749, monsieur Guillaume, officier de la maréchaussée, préconise au roi Louis XV de doter d'un numéro les véhicules hippomobiles parisiens1.
En 1783, un arrêt du Conseil du roi fit obligation aux rouliers et cochers de fixer sur les attelages une plaque de métal portant nom et adresse de leurs propriétaires.
COCORICO !!! C'est en 1891, à Lyon, dans le parc de la Tête d'Or, que le premier système d'immatriculation du monde a été mis en place. À l'origine, le parc de la Tête d'Or était ouvert aux automobiles, mais les accidents y étaient fréquents. Afin d'identifier les fauteurs d'accidents, un simple numéro fit son apparition sur les premières automobiles, en demandant aux propriétaires d'écrire le numéro de manière lisible sur leur voiture.
D’après le dictionnaire, immatriculer, est l’action d'inscrire sur un registre public le nom d'une personne, d'un animal ou d'une chose, ainsi que le numéro qui lui est attribué, en vue de faciliter son identification ; résultat de cette action.

1891

 

Michelin dépose le brevet du pneu démontable

Publicite, Pneu Michelin

1894

 

1ère course automobile : Paris-Rouen

Mais toutes ces difficultés ne rebutèrent pas les passionnés désireux de faire découvrir « la voiture sans chevaux » comme on la surnommait à l'époque, au plus grand nombre. Pour cela ils organisèrent des courses telles que la Paris-Rouen qui fut, pour la première fois organisée en 1894. Toutes ces courses eurent pour conséquence d'anéantir le moteur à vapeur et de mettre en valeur la souplesse et l'endurance du moteur à explosion mais également elles démontrèrent, grâce à la Peugeot pilotée par André Michelin que la voiture gagne beaucoup à « rouler sur l'air ».

1898

18 février

Naissance d'Enzo Ferrari

Né à Modène le 18 février 1898, Enzo Ferrari est un constructeur d'automobiles, fondateur de la firme qui porte son nom. Après la mort de son père en 1916, il doit abandonner ses études à l'école technique de Modène pour travailler. Il commence en 1919 une carrière de coureur automobile pour Alfa Romeo. En 1929, il fonde la Societa anonima Scuderia Ferrari, filiale d'Alfa Romeo. Ce n'est qu'en 1947 que Ferrari produit ses propres automobiles. L'entreprise commercialise alors des véhicules haut-de-gamme très prestigieux. Enzo Ferrari décède le 14 août 1988.

1898

 

Premier salon de l'automobile de Paris

Organisé dans le Parc des Tuileries. On notera que pour être exposées, les voitures devaient alors parcourir le trajet Versailles - Paris.

1898

24 décembre

Louis Renault construit sa propre automobile

Renault Type A (1899)
Louis Renault démontre l'efficacité de sa Voiturette en montant la côte de la rue Lepic, à Montmartre. Quelques mois plus tôt, il avait conçu le véhicule en transformant un tricycle de Dion. Il y avait ajouté une roue et la toute première boîte de vitesse. Suite à cet essai, on lui passera une dizaine de commandes. L'année suivante, il fondera sa société, en compagnie de son frère et deviendra l'un des plus grands constructeurs automobiles français.

1899

29 avril

100 km/h

Jamais contente
La barre des 100 km/h est dépassée pour la première fois par Camille Jenatzy à bord de sa "Jamais Contente", une voiture ... électrique !


1900

 

2897 véhicules circulent en France !


1901

 

Le salon de l'automobile s'installe au Grand Palais

On comptera cette année-là plus de 200.000 visiteurs.

1903

 

Course Paris-Madrid, dernière course sur route

C'est en 1903, avec la course Paris-Madrid et après plusieurs accidents mortels que les courses (de vitesse) sur route sont arrêtées : elles auront désormais lieu sur circuit.
Les courses de vitese sur route reprendront dans les années 50-60 avec les rallyes (même si les rallyes existent depuis 1911 (1er rallye de Monte-Carlo), ils n'étaient à l'origine pas des compétitions de vitesse).

1903-1906

 

Ford Modèle A

Ford modèle A (1903)
La Ford Modèle A fut la Première voiture à pétrole construite par Henry Ford de 1903 à 1906 juste avant la mythique et populaire Ford T.

1906

20 novembre

Naissance de Rolls Royce

Après avoir construit sa première voiture, l'ingénieur Henry Royce s'associe à l'aristocrate Charles Rolls, concessionnaire à Londres. Ils donnent ainsi naissance à la marque Rolls Royce et à sa première production : la Silver Ghost, équipée d'un six cylindres et atteignant les 85 km/h. Faisant parcourir 15 000 milles sans une panne à leur modèle, ils se font rapidement une place dans l'automobile de luxe aux côtés de Bugatti. La reproduction de la Victoire de Samothrace sur la calandre était présente dès les premiers modèles.

1908

12 août

Ford sort sa Model T

Ford T
La première Model T sort des usines de la Ford Motor Company de Détroit, fondé en 1903 par Henry Ford. Son objectif : construire en série un véhicule destiné au grand public.
Avec une Ford Model A (première du nom) vendue à 1700 exemplaires en quinze mois, c'est le début de la fortune. Mais Henry Ford voit déjà plus grand et plus loin. Les Etats-Unis sont en pleine croissance. Ford, conscient de cette formidable croissance et sans doute plus intuitif que ses rivaux, abat sa carte maîtresse en 1908 : la Ford T.
Elle est haute sur patte, simple, d'allure frêle mais de constitution robuste. Elle se décline en multiples versions pour satisfaire aussi bien une clientèle rurale que citadine. La roadster est facile à conduire et coûte 950 dollars.
En dépit d'un prix de vente plutôt élevé, son succès est immédiat.
Quelques années plus tard (1912), Ford introduit le montage à la chaîne dans ses usines. En 18 mois, la durée d'assemblage passe de 12 h 28 à 1h 33 ! La production atteint des cadences surréalistes, au point qu'une voiture sur deux vendue dans le monde en 1920 est une Ford T. Les coûts baissent.
Entre 1908 et 1927 seront construits plus de 15 millions de Ford Model T, seule la Volkswagen Coccinelle battra ce record.
En dix ans, Henry Ford est devenu richissime et célèbre mais, aveuglé par son succès, il commet de grossières erreurs de gestion.

1910

 

53.000 véhicules circulent en France !


1910

 

210 km/h

Barney Oldfield atteint les 210 km/h sur sa Blitern Benz, à Daytona Beach.

1911

 

1er rallye de Monte-Carlo

Première édition du Rallye automobile Monte-Carlo, alors organisée pour faire la promotion du casino de Monte-Carlo. À l'époque, cette épreuve ne consiste pas en une course de vitesses, car le but des concurrents est de partir depuis leur propre ville européenne, pour rejoindre la ville de ralliement. La difficulté de l'épreuve est alors de réussir à rallier la ville d'arrivée sur routes défoncées, en utilisant des voitures relativement fragiles, le tout malgré les conditions atmosphériques parfois difficiles.

1913

 

Production à la chaîne

Henry Ford introduit la production à la chaîne, avec la Ford T.

1914

05 août

Premier feux de signalisation électrique

Le 5 août 1914, les premiers feux de signalisation électriques étaient installés à Cleveland.
Le 5 août 1914, pour la première fois dans le monde, l'American Traffic Signal Company installe les premiers feux de signalisation électriques à Cleveland, au coin de la 105e rue Est et d'Euclid Avenue. Ces signaux à deux couleurs étaient commandés manuellement par un policier installé dans une cabine et une sonnerie se faisait entendre lors des changements.
Bien qu'il existe très peu de sources historiques sur les signaux routiers, il semblerait que ce soit à Londres, au coin de Bridge Street et de Palace Yard, le 10 décembre 1868, qu'un feu de signalisation ait été utilisé pour la première fois, mais sous la forme d'une lanterne à gaz pivotante aux couleurs rouge et verte. Ce n'est que bien plus tard que les feux, après leur généralisation, sont devenus tricolores par l'adjonction d'une phase intermédiaire marquée par la couleur jaune-orange.
En France, l'inventeur du feu tricolore est Léon Foenquinos, lequel le décrit ainsi dès 1920 : "On installera, aux angles des croisements de rues, des poteaux ayant trois mètres de hauteur, sur lesquels seront fixés des signaux électriques lumineux et sonores." Léon Foenquinos diffusera ses idées et cédera toutes ses inventions à la France par amour de son pays.
En France, le 5 mai 1923, au croisement des boulevards Saint-Denis et Sébastopol, à Paris, est posé un feu de signalisation. Il est rouge et accompagné d'une sonnerie. C'est le premier en France. Il faudra attendre dix ans avant que n'apparaissent les feux vert et orange.

1919

juin

Citroën sort sa première voiture

Citroen type A, 8 CV, Torpedo (1919)
Reconvertie dans l'automobile cette année même, l'usine Citroën fabrique son premier modèle : la Type A. L'idée d'André Citroën est alors de produire des véhicules tout équipés et accessible au grand public. La Type A possède un moteur quatre cylindre et peut atteindre sans trop de problème les 65 km/h. Elle sera la première voiture européenne destinée à tous et fabriquée en série (100 voitures par jour). Citroën deviendra par la suite l'un des principaux producteurs automobile français.

1919

 

90.000 véhicules circulent en France

Contre 6 millions aux USA !

1920

 

L'Âge d'Or

L'entre deux-guerres a été l'âge d'or de l'automobilisme. En effet, constructeurs et pilotes ne connaissaient plus la plupart des difficultés d'avant-guerre. Désormais, les constructeurs peuvent se spécialiser dans la production de modèles bon marché en grande série où à la production de modèles de luxe en petite série. A cette époque, les automobilistes commençaient à goûter au plaisir de l'automobile en circulant sur un réseau de route dégagé.

1920

 

Lancia innove avec la structure monocoque

Lancia, structure monocoque
En 1920, l’entreprise Lancia est à l’origine de la carrosserie monocoque. Le principe est d’utiliser une structure en acier à laquelle sont rattachés les panneaux latéraux et les sièges. Plus largement usitée dans les années 60, cette nouvelle armature augmente considérablement la solidité générale des voitures.

1922

 
Permis

Naissance du permis de conduire

Il remplace le "certificat de capacité valable pour la conduite des véhicules " né en 1893.

1923

 

Début des 24 Heures du Mans

La première victoire revient à une Chenard et Walcker, avec une vitesse moyenne de ... 92 km/h !

1923

05 mai

Premier feux de signalisation en France

En France, l'inventeur du feu tricolore est Léon Foenquinos, lequel le décrit ainsi dès 1920 : "On installera, aux angles des croisements de rues, des poteaux ayant trois mètres de hauteur, sur lesquels seront fixés des signaux électriques lumineux et sonores." Léon Foenquinos diffusera ses idées et cédera toutes ses inventions à la France par amour de son pays.
En France, le 5 mai 1923, au croisement des boulevards Saint-Denis et Sébastopol, à Paris, est posé un feu de signalisation. Il est rouge et accompagné d'une sonnerie. C'est le premier en France. Il faudra attendre dix ans avant que n'apparaissent les feux vert et orange.

1924

22 septembre

Première mise en service d'une autoroute

L'Italien Puricelli, fondateur de la société Strade e Cave, construit la première véritable autoroute de la planète. Elle relie Milan à Varèse en Italie, soit 85 kilomètres. Toutes les autres constructions de routes à deux chaussées étaient restées jusqu'alors à l'état de prototype, notamment en Allemagne et aux Etats-Unis. Suivant l'exemple italien, Hitler chargera son gouvernement de faire construire des autoroutes dans toute l'Allemagne. Au sortir de la guerre, en 1945, le pays sera doté de quelque 3 800 kilomètres d'autoroutes.

1924

Octobre

Croisière noire

En Octobre, début de la "croisière noire", expédition en autochenilles à travers l'Afrique organisée par André Citroën et qui dura jusqu'en Juin 1925.

1928

 

1 million de véhicules circulent en France.


1928

 

Crise automobile

Mais le Krach de Wall Street de 1928 (Le « Jeudi Noir ») a plongé l'industrie automobile dans une crise. Pour sortir de ce marasme, les constructeurs Européens et Américains cherchent à séduire une clientèle financièrement réticente en lui proposant des modèles légers, toujours plus rapides et économiques, ce qui fut rendu possible par la progression des voitures dans bien des domaines tels que l'amélioration des moteurs et la synchronisation des boîtes de vitesse. Les carrosseries qui habillaient ces mécaniques de plus en plus perfectionnées abandonnèrent les angles saillants et adoptèrent une ligne un peu plus aérodynamique en se calquant sur les avions. Mais même pendant cette période de crise, les constructeurs prestigieux continuèrent à produire des voitures de rêve rivalisant de prestige et de luxure.

1931

 

Croisière jaune

André Citroën lance la "croisière jaune", expédition à travers l'Asie.

1931

 

Maurice Goudard invente le starter.


1934

24 mars

Citroën présente sa traction avant

Citroën, Traction avant
En 1934, Citroën lance sa Traction avant, prouesse de technique, d'innovation et d'audace.
André Lefèbvre a proposé le concept de le Traction Avant à Louis Renault. Ce concept a été refusé par celui-ci, plus ou moins allergique à toute innovation technique, et André Lefebvre, tout simplement renvoyé par Louis Renault, le proposa alors à Citroën qui développa ce nouveau concept et en tira tous les "bénéfices".
André Citroën présente à un public de concessionnaires la dernière voiture sortie de ses usines du quai de Javel : la "Traction avant". Conçue en un an par l'ingénieur André Lefebvre, la "Traction" sera plébiscitée par les Français pour son confort et sa tenue de route.
Les Traction avant restent encore aujourd'hui parmi les modèles les plus fameux de la marque Citroën. Elles ont contribué à sa renommée dans le monde entier.
La nouvelle venue innove avec une monocoque tout-acier et une transmission par les roues avants qui lui assure une tenue de route exceptionnelle.
Décliné sous plusieurs modèles , la traction sera fabriquée jusqu'en 1957 et sera la voiture officielle des présidents de la république pendant de nombreuses années.
Les Tractions sont aujourd'hui des objets de collection recherchés.

1935

 

2 millions de véhicules circulent en France.


1936

26 février

Lancement du projet Coccinelle

Volkswagen Type 82 (Coccinelle)
Adolf Hitler inaugure l'usine qui va fabriquer la Volkswagen (la voiture du peuple) à Fallersleben, en Basse-Saxe. La voiture imaginée par le constructeur Ferdinand Porsche est prévue en trois versions : limousine, décapotable et cabriolet. La "Volkswagen" sera commercialisée à partir de 1938 et connaîtra un succès fulgurant.

1936

mars

Premier moteur diesel avec la 260 D de Mercedes

Le constructeur allemand Mercedes présente au salon de Berlin la première voiture dotée d'un moteur diesel : la 260 D. Le moteur Diesel avait été inventé par Rudolf Diesel, en 1892. Malheureusement, la guerre ne permettra pas à la firme de commercialiser en grand nombre sa nouvelle automobile. L'utilisation du diesel ne fera toutefois pas l'unanimité, car il est considéré comme trop bruyant et trop odorant. Il faudra attendre l'injection directe d'Audi, dans les années 1980 pour que le Diesel connaisse un développement plus important.

1938

 

Lancement commercial de la VW Coccinelle.

Volkswagen Coccinelle (de 1938 a 2003) (Publicite)
Le premier modèle est conçu en 1938 par Ferdinand Porshe à qui Adolf Hitler avait demandé de fabriquer une «voiture du peuple», capable de transporter 4 adultes et leurs bagages, à une vitesse de 100 km/h et ne consommant que 7L/100.
En 1962, on atteint les 5.000.000 d'exemplaires. Le 17 février 1972 est une date importante, avec le record détenu par la Ford T battu par la Cox, avec une production de 15.007.034 voitures.
En janvier 1978 la 16 200 000ème Coccinelle sort des usines Volkswagen de Wolfsburg en Allemagne . Elle sera la dernière à être fabriquée en Europe. La production, selon le modèle original, continuera au Mexique et au Brésil jusqu'en 2003.
Au total, ce sont plus de 20 millions d'exemplaires qui ont été vendus depuis sa création en 1938.
En janvier 1998, une version modernisée de la "Cox" fera son apparition aux Etats-Unis : la New Beetle.

1939

3 septembre

Premier prototype officiel de la 2 CV

Citroën présente la TPV (toute petite voiture), premier aboutissement d'une idée de Pierre Jules Boulanger : créer une automobile destinée aux classes populaires et paysannes. Le cahier des charges est à la fois simple et innovant : ne pas dépasser une consommation de trois litres aux cent kilomètres, faire 2 chevaux fiscaux, pouvoir transporter 50 kilos de bagages, traverser un chemin sans briser un œuf dans le coffre tout en adoptant la technologie chère à la marque, la traction avant. Sur la bonne voie, le projet est interrompu par la guerre et n'aboutira qu'en 1948.

1939

4 novembre

Présentation de la première voiture à air conditionné

A Chicago, dans l'Illinois, le constructeur américain Packard Motors dévoile au public la première voiture équipée de l'air conditionné. L'usine Cadillac fera de même à partir de 1941.

1942

 

Apparition de la Jeep (Willys)

Jeep (1942)
Ce fut le précurseur du véhicule "tout-terrain" moderne.

1945

 

Essor de la production mondiale

Dès la guerre finie, on constata un essor prodigieux de la production automobile mondiale, elle atteind 10 millions de voitures.

1945

9 novembre

La Régie nationale présente la 4 CV

Renault, 4CV
Nationalisée au mois de janvier, l'entreprise Renault n'a pas tiré un trait sur ses projets.
Au contraire, l'entreprise nationale présente sa voiture populaire : la 4 CV.
Ebauchée pendant la guerre, achevée dans une France encore rationnée, la petite "voiture pour tous" de Renault est robuste, sobre et pas chère. C'est la meilleure solution pour redonner vie à l'industrie automobile.
La 4 CV (760 cm3) est présentée au premier Salon de Paris en 1946.
Doté d'un moteur situé à l'arrière sur un modèle proche de la Coccinelle, elle est commercialisée en 1949 et sera la première voiture à être produite au rythme de 300 exemplaires par jour et à dépasser le million de modèles vendus.
Sa fabrication en série démarre l'année suivante. Elle ne s'arrêtera qu'en 1961 après un formidable succès (1.105.547 voitures vendues) qui aura dépassé toutes les prévisions.
Exportée, elle sera aussi la première source de devises étrangères.

1946

 

Moins de 1.700.000 véhicules circulent en France !


1946

 

10.000 Coccinelles

Volskwagen Beetle 5
En 1946, les 10 000 premières Volkswagen (les Coccinelles) étaient construites en Allemagne.

1947

 

Naissance de la marque Ferrari

Ferrari 125 S, dessin, 1947

1948

 

Michelin invente le pneumatique à structure radiale

Ce sont les pneumatiques les plus utilisés à l'heure actuelle.

1948

avril

Le Land-Rover

Land Rover (1948)
Le Land Rover fut lancée au salon d'Amsterdam en avril 1948 où y furent montrés des exemplaires de présérie.
La chaîne de fabrication n'a été mise en service qu'en juin 1948 et le succès fut immédiat. La demande était tellement grande que la Rover Company dut immédiatement adapter son programme de production.
Le Land a été conçu comme un véhicule purement utilitaire, destiné surtout à aider les agriculteurs dans leurs travaux quotidiens.
en 1966, le 500 000ème Land est fêté à Solihull en avril.
En 1970 apparaît le Range Rover qui s'adresse aux amoureux du tout terrain.
En 1983, le Defender est un 4x4 tout public.

1948

7 octobre

Citroën présente la 2CV au salon de Paris

Citroen, 2 CV fourgonnette
Après la présentation de la TPV en 1939, Citroën peut enfin faire aboutir son projet de voiture économique désormais dénommée 2 Chevaux, en référence à la puissance fiscale voulue sur le cahier des charges. Le succès est immédiat et dépasse Citroën : face aux commandes, l'attente atteint rapidement les trois à cinq ans. La production débute en 1949 et la gamme s'étoffe dans les années 50.

1948

octobre

Peugeot présente la 203 au salon de Paris

Peugeot 203 (1948)
En 1941 Peugeot à commencé l' étude de la future 203. En Octobre 1948 l'auto était présentée lors du "Mondial" de l'époque.
La 203 n'a pas été très bien accueillie par le public, mais a atteint très rapidement une bonne image due à sa fiabilité.
Sa production s'est arrêtée en 1960 avec plus de 2 millions de voitures vendues. La 203 est remplacée par la 403.

1949

 

Commercialisation de la 2CV

Citroen, 2 CV
En 1948, la 2 CV est présentée au salon de Paris, équipée d'un embrayage centrifuge. Personne ne se doute alors des nombreuses et fabuleuses aventures qu'elle vivra.
D'abord jugée "moche", la 2 CV devient la voiture sans prétention, sympathique, économique, pleine d'avantages et qui séduit finalement tous les publics.
En quarante ans, près de quatre millions de 2 CV ont été construites provoquant de vraies passions de toutes sortes. Aujourd'hui encore, avoir une 2CV est le témoin de tout état d'esprit de non-conformisme, de jeunesse et d'aventure !
La fabrication de 2CV s'est terminée en 1988 en France et le 27 juillet 1990 à 16h00 : la dernière 2cv sort de l'usine de Mangualde au Portugal.

1950

 

Les autoroutes en France

A l'heure de la naissance de la publicité des sociétés autoroutières, qui ventent le mérite de relier tous les membres d'une famille, il faut savoir qu'en 1950, on ne comptait que 25 km d'autoroutes en France, et que l'on table sur quelques 12 000 km en l'an 2000 !!!

1952

 

Moteur V6

Commercialisation du premier moteur V6 ouvert à 60° était d'origine Lancia, sur la Lancia Aurelia B20. En outre, il développait 118 ch pour une cylindrée de 2,5L.

1954

 

Ceintures de sécurité

Le constructeur espagnol Pegaso propose le premier, des ceintures de sécurité en série sur ses modèles de tourisme.

1954

 

500.000 Renault 4CV

Renault, 4CV 1956
En France, c'est la 4 cv de Renault qui, lancée en 1946 atteignait les 500 000 exemplaires en 1954.

1955

 

Freins à disques

Apparition des freins à disques sur la Jaguar XK 140 (disponibles de série pour la première fois sur une DS 19).

1955

1 octobre

La DS présentée à Paris

Citroen, DS19
Une véritable révolution de l'automobile s'opère sous les yeux des visiteurs du salon de l'automobile de Paris : la Citroën DS 19. Dessinée par Flaminio Bertoni dans un souci d'aérodynamisme, son design rompt radicalement avec la Traction qu'elle remplace.
Mais les innovations technologiques sont également impressionnantes : suspension hydraulique, feins à disques, direction assistée...
Ce fut la ruée sur le stand CITROEN au quarante deuxième salon de l'automobile de PARIS: 750 commandes moins d'une heure après l'ouverture, 1200 en fin de journée.
Voiture des personnalités importantes ou des stars de cinéma, la Citroën DS fut une voiture marquante dans l'histoire de l'automobile. Le mythe s'amplifiera grâce à son rôle protecteur lors de l'attentat du Petit-Clamart, et comme en témoigne l'article que Roland Barthes lui consacre dans "Mythologies".
S'il y a un élément qui fait de la DS une voiture à part des autres, c'est bien sa suspension. Bien que critiquée pour sa complexité, il n'en demeure pas moins que cette suspension confère à la DS une tenue et un confort de route exceptionnels.

1956

 

Apparition de la vignette automobile en France.

Vignette automobile 77, 81, 87.jpg

1957

 

Renault commercialise la Dauphine

Renault Dauphine (1959)
La 4 CV a 10 ans. Sa remplaçante, la Dauphine, présentée en 1956, sera d'emblée un succès en France et à l'exportation.
Sur le grand marché américain, l'accueil qui lui est réservé dès 1957 dépasse toutes les espérances. Renault crée la CAT (compagnie d'affrètement et de transport) pour les acheminer par bateau.
En 1959, il se vendra aux Etats-Unis plus de Dauphine que de Coccinelle !

1957

juin

Lancement de la toute petite Fiat 500

Fiat 500 (1957)
La première série de la Nuova 500 est dévoilée au salon de Turin en 1957.
Le constructeur italien commercialise la Fiat 500, minuscule automobile citadine. Son objectif est alors de produire une voiture ultra légère, économique et rapide.
Sa finition est des plus dépouillée : roues sans enjoliveurs, glaces fixes, aucun chrome sur les flancs, et toit ouvrant jusqu'à la grille moteur.
Cette petite voiture a été conçue pour transporter quatre personnes et comme un moyen d'accéder à l'automobile pour les personnes peu aisées.
Avec son petit moteur bicylindre d'à peine 500 m3, la Fiat 500 s'inspire de son "ancêtre" italienne, la Topolina, sortie en 1936.
Comme cette dernière, la Fiat 500 remportera un succès considérable auprès du grand public.
Ce n'est que bien plus tard, dans les. années 70, que les petites voitures seront considérées comme urbaines au moment où l'engorgement des villes s'amplifie à mesure que diminuent les places de stationnement.
Après 3,6 millions de véhicules vendus, elle prendra sa retraite en 1975.

1957

7 novembre

La Trabant sort des usines de la RDA

AWZ, Trabant P50 (1957)
La première Trabant sort des usines de la RDA et doit répondre à des critères similaires à ceux de la Coccinelle ou de la 2CV en Europe de l'ouest. Première automobile dotée d'une carrosserie en plastique, elle sera paradoxalement réputée autant pour sa longévité que pour ses pannes à répétition. Le premier modèle a pour combustible du mélange dans un moteur de 500 cm3 d'à peine 20 chevaux réels. Pourtant, seule la chute du mur aura raison d'elle puisqu'elle sera produite jusqu'en 1991.

1958

 

Assurance obligatoire

Les automobilistes doivent assurer leur véhicule : cette assurance devient obligatoire en France !

1958

19 décembre

Interdiction des décorations dangereuses

Peugeot 203 - Lion de capot
19 Décembre 1958 : Arrêté qui interdit les décor sur les voitures.
Arrêté qui a été pris le 19 décembre 1958 et régit également les éléments saillants de carrosserie : « Sont interdits sur les faces latérale et arrière des véhicules les ornements et éléments pointus ou tranchants. ». C'est notamment à cette date qu'a été interdite la lionne de capot des Peugeot 203 et 403, est toujours en vigueur.


1959

8 mai

L'Austin-Morris Mini est mise en vente

Morris Mini-Minor (1959)
8 mai 1959 : la première Mini sort des chaînes de production.
L'Angleterre se dote d'une voiture étonnamment minuscule : l'Austin Mini, aussi connue sous la marque Morris. L'heureux fabriquant de ce petit bijou est la BMC, British Motor Corporation. L'objectif de ce véhicule révolutionnaire était de consacrer 80% de tout le volume au passager. Il ne restait que 20 % pour la mécanique. Pari tenu. Le succès de cette automobile est immédiat et retentissant. De nombreux modèles seront mis sur le marché mondial.
Elle sera vendue seulement 419 livres, bien moins chère que ses concurrentes directes (613 livres pour une Fiat 600, 716 livres pour une Renault Dauphine ou une Volkswagen Coccinelle).
20 000 exemplaires seront vendus en moins de 8 mois... Durant les 40 ans de production 7 différents modèles seront mis en service. Sa production cessera en 1999.
En 2001, BMW lancera la nouvelle Mini, qui tentera de se rapprocher au maximum des lignes de son ancêtre.

1960

 

La Peugeot 404

Peugeot 404 (1960)
Lancée symboliquement avec l'avènement de la décennie 60, la Peugeot 404 affirme l'ambition de renouveau de la firme sochalienne. Moderne, mais sage, saluée unanimement pour ses qualités routières, elle s'impose d'emblée comme un immense succès commercial.
Première Peugeot produite à plus d'un million d'exemplaires, elle sera pendant plus de quinze ans indissociable du paysage automobile français.

1961

7 juillet

La 4L prête à succéder à la 4CV

Renault, 4L
Le 7 juillet 1961, la dernière 4 CV sort des chaînes, et la Dauphine a déjà été fabriquée à 1,5 million d'exemplaires. Mais elle s'essouffle.
Après le succès de la 4CV, Renault fait face à la concurrence féroce de la 2CV de Citroën et se doit de réagir.
La Régie présente alors un modèle citadin et populaire initié dès 1956 par Pierre Dreyfus, alors président de l'entreprise.
La Renault 4 est présentée en septembre 1961.
Abandonnant la propulsion au profit de la traction, la 4L, renommée ensuite Renault 4, est également robuste et s'affirme même dans le domaine sportif.
Cinq portes, traction avant et polyvalence créent la nouveauté.
Produite pendant trente ans, elle sera la voiture française la plus vendue de tous les temps avec ç millions d'exemplaires.

1962

24 février

Ferrari présente la légendaire 250 GTO

Ferrari 250 GTO (1962-1964)
Le "Commandatore" présente son dernier bijou de performance et d'astuce à la presse : la 250 GTO. Trésor de ruse, ce modèle de « Grand Tourisme Homologué » (GTO) est présenté comme une évolution d'une voiture de série, la 250 GT pour répondre au règlement de la compétition. Mais elle en fait une véritable bête de course de 300 ch profondément différente de la 250 GT et qui établira un règne sans partage chez les GT pendant trois ans. Sa faible diffusion, sa ligne très réussie qui marque la fin d'une époque où les moteurs étaient placés devant même sur les GT, et son palmarès font d'elle un véritable objet de fétichisme coûteux pour les collectionneurs.

1962

 

Ampoule à diode

La technologie de l'ampoule à diode fût brevetée depuis 1896, est utilisée aux 24 Heures du Mans, et sera adoptée de série par la voiture de tourisme en 1964 !

1963

septembre

Porsche présente la 911

Porsche 911S (1967)
Après le succès du roadster 356, Porsche présente le modèle qui le fera définitivement entrer dans la légende des voitures sportives : la 911. Peugeot se réservant les nombres à trois chiffres avec un zéro au milieu, Porsche doit renoncer au nom initial : 901. Doté d'un six cylindre à plat (le « flat 6 ») placé à l'arrière, la sportive subira de nombreuses évolutions tout en restant le modèle phare de la marque, l'évolution ultime étant la 911 Carrera.

1964

17 avril

Lancement de la Ford Mustang

Ford, Mustang cabriolet (1966)
Ford présente officiellement la Mustang à la foire mondiale de New York. Le succès est immédiat: 100 000 Ford Mustang sont vendues en 100 jours. Fruit d'une étude marketing, la Mustang a été concoctée par Lee Iacocca pour la génération du baby boom: voiture branchée, design glamour, modèle à la carte, etc. Elle sera immortalisée au cinéma par le film "Bullit" en 1968, avec Steve Mc Queen. Depuis 1964 plus de 7 millions de Ford Mustang ont été construites.

1968

 

Lancement de la Fiat 500 Lusso.

Fiat 500 Lusso (1968)

1968

 

Premier airbag.

Airbag
L’airbag a largement révolutionné l’automobile. Ou plutôt, la sécurité de ses passagers. A la fin des années 1950, Ford et General Motors travaillent sur un système de retenue par coussins gonflables. Mais c’est l’invention d’Allen Breed, le détecteur d’impact, en 1968, qui permet d’équiper les premiers véhicules en airbags. Ainsi, en 1973, les premières autos en sont équipées et le dispositif se généralisera durant les années suivantes.

1970

mars

Citroën présente la SM

Citroen, SM
Suivant sa volonté d'alors d'innovations technologiques et de performances, Citroën présente son nouveau modèle de luxe : la SM. Destinée à une clientèle aisée et sportive, le coupé est le fruit d'une collaboration avec Maserati qui apporte son moteur V6 de 180 chevaux. Malheureusement, la crise énergétique mettra rapidement un frein à cette sportive gourmande. Elle aura été produite à environ 13 000 exemplaires entre 1970 et 1975.

1971

 

Fin de la vitesse en France

Panneau 90 km-h.jpg
Les premières limitations de vitesse en France (90 km/h) sont mises en place pendant le week-end sur les 2100 km de routes les plus chargées ! Un décret de 1974 généralisera cette limitation sur route et autoroute en 1974.

1972

 

La route tue ...

Accident automobile (1).jpg
... plus de 18000 morts par an sur route en France.

1972

 

15 millions de Coccinelles

Volskwagen Beetle 5
Volkswagen a produit 15 millions de Coccinelle en 1972. En France, c'est la 4 cv de Renault qui, lancée en 1946 atteignait les 500 000 exemplaires en 1954. En Italie, les petites Fiat, lancées avant la guerre, connurent, après cette dernière, un succès sans précédent. Un peu plus tardivement, ce fut l'Angleterre qui se mit à fabriquer des petites voitures avec la fameuse Mini dont 4.5 millions d'exemplaires ont été vendus à ce jour.

1972

28 janvier

La "Super car" à la conquête de la France (Renault 5)

Renault 5TL, modèle 3 portes anglais (1972)
C'est sous la forme d'un dessin animé que Renault présente sa nouvelle citadine au concept révolutionnaire pour l'époque : la Renault 5. L'entreprise entend mettre fin à l'alternative entre voiture élégante, symbole de réussite sociale, et petite voiture bon marché, robuste mais poussive. L'objectif est de réaliser un modèle peu cher mais performant et confortable, au design dynamique et jeune, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur. De ces ambitions naît une réussite commerciale qui fait oublier la 4L : voiture la plus vendue en Europe en 1977, mais aussi deuxième voiture la plus vendue au monde à la même époque.
La Renault 5, lancée début 1972, qui s'affirme d'emblée comme un énorme succès commercial.
Citadine moderne (elle innove avec ses boucliers avant et arrière en composite) et économique, elle attire principalement les femmes et les moins de 35 ans.
Dans les mois qui suivent le premier choc pétrolier de 1973, elle représentera 60 % des ventes de l'entreprise.

1973

 

Trop de morts en France

Panneau 110 km-h.jpg
15469 morts par an sur route en France.
Instauration de la limitation de vitesse à 110 km/h sur les routes à grande circulation, 100 km/h sur les autres routes (pas de limitation sur autoroute).
Instauration de la ceinture obligatoire à l'avant hors agglomération.
Instauration du casque obligatoire pour les 2 roues.

1974

mai

Volkswagen commercialise la Golf

Volskwagen Golf I
En vue de succéder à la Coccinelle, Volkswagen lance un petit modèle qui va connaître un succès tout aussi impressionnant : la Golf.
Celle-ci atteindra dès septembre suivant la première place des ventes sur le marché allemand. En l'espace de dix ans, la première génération de VW Golf a été produite à 6,3 millions depuis.
La version GTI ne sera présentée qu'en 1975 lors du salon de Francfort.
Cette petite sportive abordable contribuera fortement à la pérennité et surtout à l'image de la petite allemande.
Le succès est tel que Volkswagen conservera le nom et présentera en 1983, 1991, 1997 et 2003 des nouveaux modèles toujours plus grands et presque aussi populaires.
1983 : Cette année marque l'avènement de la Golf de 2e génération. Sa production s'est poursuivie jusqu'à la fin de l'année 1991.
En 1991, la marque a lancé la troisième génération de Golf qui devient la voiture européenne de l'année en 1992.
La quatrième version de la Golf a vu le jour à la fin 1997.
La génération actuelle de Golf (la cinquième) a été lancée fin 2003.

1974

 

On limite encore la vitesse

Panneau 90 km-h.jpg
13000 morts par an sur route en France.
Instauration de la limitation de vitesse à 90 km/h sur les routes, 110 km/h sur routes express, 130 km/h sur les autoroutes.

1975

 

30 millions de voiture par an

Dès la guerre finie, on constata un essor prodigieux de la production automobile mondiale, elle tripla pendant les trente glorieuses (approximativement de 1945 à 1975) et passa de 10 millions à 30 millions de voitures. La concentration industrielle, les progrès techniques et l'augmentation de la productivité facilitèrent en Europe l'apparition des petites voitures économiques.

1978

 

Turbo-diesel

Peugeot propose le premier turbo-diesel, sur la 604. Ce type de motorisation n'était alors proposée que pour les voitures de "haut de gamme" !

1978

 

ABS

ABS.jpg
L'ABS est monté de série sur la Mercedes Classe S : c'est la première qui adopte l'AntiBlockier System.
Les BMW série 7 suivent de peu.

1979

 

Ceinture obligatoire

Ceinture de securite.jpg
12000 morts par an sur route en France.
Instauration de la ceinture obligatoire à l'avant partout.

1982

août

Présentation de la BX de Citroën

Citroen BX Midi (Modèle 1982)
Alors que Citroën a été racheté cinq ans plus tôt par Peugeot, la marque au chevron présente son nouveau modèle au salon de Paris. La période est particulièrement difficile et Citroën a dû faire des concessions. Mais si les innovations sont moins marquées, la suspension hydraulique et la forme deux corps sont conservées. Le modèle connaîtra toutefois un succès fort honorable qui, avec celui de la 205, permettra à PSA de refaire surface.

1983

24 février

Sortie de la Peugeot 205

Peugeot 205 berline 3 portes (1983)
Alors que sa gamme apparaît vieillissante et quelque peu austère, Peugeot mise sur la jeunesse et un design moins angulaire en lançant la 205.
Lancée en 1983, en même temps que sa sœur la Turbo 16, la 205 est née sous le double signe de la compétition et des performances.
La remplaçante de la 104 s'avère en effet bien moins triste et conventionnelle et les clients approuveront.
Elle fut le modèle de Peugeot le plus fabriquée et sur le plus de site différents: Mulhouse, Sochaux, Poissy et Madrid, portant la production à plus de 2500 voitures par jour, au plus fort de la demande.
Le modèle sera un véritable succès et ne subira que des évolutions esthétiques mineures jusqu'à 1998, année de sa mise au placard.
Près de 6 millions d'exemplaires ont été vendus.
Sa longue carrière fut marquée par les exploits sportifs de la GTI tant en Rallye qu'en rallye Raid et par le succès de l'économique « Junior ».

1983

 

Limitation de l'alcool au volant

Ethylotest a usage unique.jpg
11600 morts par an sur route en France.
Limitation de l'alcool dans le sang à 0,8 g/l.

1984

 

1er Mondial de l'automobile

Le salon de l'automobile de Paris est rebaptisé "Mondial de l'automobile".

1984

2 juillet

Renault et Matra lancent l'Espace

Renault, Grand Espace 1998
Renault et Matra commercialisent l'Espace. Philippe Guédon, patron de Matra automobile, mûrit depuis 1978 son ambition de créer une voiture capable de transporter confortablement une famille et ses bagages : une véritable synthèse de la routière et du « mini van » américain. Renault y ajoute l'idée de modularité des sièges. Un concept révolutionnaire, qui va changer le paysage automobile des vingt prochaines années est né : le monospace. Pourtant la révolution est discrète : neuf exemplaires sont vendus en un mois… Mais le marché explosera bientôt.

1987

septembre

La F40 présentée à Francfort

Ferrari F40 (1987)
Ferrari dévoile pour son quarantième anniversaire un nouveau genre de sportive : la super-car. C'est ainsi qu'on l'on désignera cette automobile qui semble conçue pour la course mais qui est homologuée sur route. Avec une vitesse de pointe de plus de 320 km/h, un passage de 0 à 100 km/h en moins de quatre secondes, une technologie issue de la formule 1, le tout dans un confort inexistant et pour un prix exorbitant, la F40 ne tolère que les superlatifs. Prévue à 400 exemplaires, elle fera l'objet d'une spéculation qui forcera Ferrari à tripler sa production.

1990

juin

Lancement de la Clio

Renault Clio I (1990-1998).jpg
Renault lance son nouveau petit modèle dont le nom porte déjà une mini révolution : la Clio. La petite citadine inaugure un nouveau mode de nomination des modèles plus moderne, plus mythologique que les chiffres qui n'avaient épargné jusqu'ici que l'Espace. Son objectif est de voler la vedette à une Peugeot 205 vieillissante. Malgré des choix esthétiques contestés, elle y parvient allègrement. Liftée en 1994 puis en 1996, elle sera remplacée par la Clio II en 1998.

1990

27 juillet

Fin de carrière pour la 2 CV

Citroen, 2 CV
Après quarante années de bons et loyaux services, la dernière "deuche" est produite dans l'usine de Mangualde au Portugal. C'est la fin d'une époque... En effet, avec 3,7 millions d'exemplaires vendus dans le monde, la 2 CV est devenue un mythe et symbolise un certain art de vivre. Mais elle est désormais dépassée tandis que son adaptation aux normes de sécurité modernes est devenue trop problématique.

1990

 

GPS

Mazda, Eunos (1990)
Aujourd’hui généralisé dans la commercialisation de véhicules, le GPS, ou Global Positioning System, en anglais, a vu le jour à la fin du XXe siècle. C’est Mazda qui, en 1990, propose la première voiture équipée de ce système. Elle s’appelle l’Eunos et son dispositif se nomme alors CCS (Car Communication System).

1990

 

Encore plus de limitations

Panneau 50 km-h.jpg
10000 morts par an sur route en France.
limitation de la vitesse à 50 km/h en agglomération.
Instauration de la ceinture obligatoire à l'arrière.

1992

1er janvier

Contrôle Technique Obligatoire

Contrôle Technique Obligatoire.jpg
Le contrôle technique périodique des véhicules légers en France est obligatoire depuis le 1er janvier 1992.

1992

 

Permis à points

Permis a points.jpg
9000 morts par an sur route en France.
instauration du permis à points.

1992

6 octobre

Renault veut une "conception moins carrée de l'existence"

Renault Twingo I (1993-2007)
Alors que la Clio qui, selon le spot publicitaire, "a tout d'une grande", prolonge le succès des citadines de la marque au losange, Renault décide de présenter au Mondial de Paris une deuxième petite voiture. Concurrente immédiate ? Au contraire, 20 ans après avoir changé le statut de la citadine avec la R5, le créneau occupé par la 4L n'existe plus vraiment. La Twingo doit donc se présenter comme la nouvelle voiture populaire des années 1990. Le design innove en appliquant la forme de monospace à une petite voiture. Et le succès sera encore au rendez-vous : pendant plus de dix ans, et sans profondes modifications, elle se maintient dans les 10 modèles les plus vendus en France.

1995

 

Limitation de l'alcool au volant (suite)

Pas d'alcool au volant.jpg
8400 morts par an sur route en France.
Limitation de l'alcool dans le sang à 0,5 g/l.

1996

 

Système Active de Citroën

Citroen Xantia I (1993-1998)
Citroën propose le système Activa, ce qui procure à la Xantia un niveau de liaison au sol jamais égalé.

1997

 

Véhicule hybride

Toyota Prius
A la fin des années 90, le concept d’hybridation fait son apparition. Il fonctionne sur un système de stockage de deux énergies : un combustible et une énergie électrique. Et si la technique est déjà maitrisée par l’entreprise Lohner-Porsche en 1900, elle ne rencontre pas le succès escompté car trop coûteuse. Il faudra attendre 1997 et le lancement de la Prius de Toyota pour qu’un véhicule hybride efficace soit enfin commercialisé.

1998

octobre

La Smart sur les marchés européens

Smart, Forfour (2004)
Sur une idée du Suisse Nicolas Hayek, le groupe Daimler Chrysler construit et commercialise en Europe une minuscule voiture biplace. L'année précédente, le président Jacques Chirac et le chancelier Khöl inauguraient l'usine d'Hambach, en Moselle. Mais cette toute petite citadine est loin de remporter le succès espéré. Déjà, lors de sa fabrication, les problèmes s'étaient accumulés, aboutissant au retrait de Hayek. Coûteux et peu apprécié, le petit "pot de yaourt" devra faire preuve de patience avant d'être véritablement rentable.

2000

 

(Re)Naissance de la voiture électrique.


2000

 

Fin de la vignette en France

Vignette automobile.jpg
Suppression de la vignette automobile pour les véhicules des particuliers par Laurent Fabius.

2003

16 avril

La Toyota Prius II, nouvelle hybride

Toyota Prius II NHW20 (2003-2009)
Le constructeur nippon présente la deuxième génération de sa Prius. Le premier modèle de cette voiture à moteur hybride avait été fabriqué dès 1997. Dans un contexte où le prix du carburant est en hausse constante et que l'effet de serre préoccupe le monde entier, la Prius remporte un succès considérable. Le principe d'hybridité consiste en fait à doter la voiture d'un moteur à essence, qui consomme et pollue peu, d'un moteur électrique et d'un générateur. Le moteur électrique permet de démarrer la voiture et d'effectuer les marches arrière ; il est relayé par un moteur thermique lors d'une importante accélération. Le générateur, quant à lui, permet de recharger les batteries et de réguler le fonctionnement du véhicule. Doté de ce système très économique, la Prius deviendra un véritable danger concurrentiel pour les autres constructeurs.

2003

 

Radars automatiques

Radar automatique.jpg
5700 morts par an sur route en France.
Mise en place des radars automatiques.

2004

septembre

Renault lance la Logan

Renault Logan I (2004)
Le groupe Renault commercialise la Dacia Logan, une automobile destinée aux pays émergents. Le but est en effet de réduire son prix au maximum, jusqu'à 5000 euros, un pari difficile à tenir. La Roumanie est le premier pays à voir le véhicule sur ses routes. Très vite, la Logan entrera sur le marché mondial. Il ne lui faudra pas longtemps pour remporter un succès considérable. Fort de cette réussite, le groupe décidera de commercialiser la Logan en Europe occidentale. Elle apparaîtra sur le marché français en 2005, pour la modique somme de 7500 euros.

2012

 

Radar

Avertisseur de radar interdit.jpg
3600 morts par an sur route en France.
Interdiction des avertisseurs de radars.

2013

sortie prévue en août (?)

Voiture à air comprimé

Tata, Mini CAT (vers 2010)
Par Tata Motors en Inde !!!
Que feront les compagnies pétrolières pour l'arrêter ?
Il s'agit d'un moteur automobile qui fonctionne avec de l'air. Seulement l'air qui nous entoure.
Tata Motors en Inde a prévu que la voiture à air pourrait sillonner les rues indiennes en août 2013.
La voiture à air comprimé, développée par l'ex-ingénieur de Formule 1 Guy Nègre de MDI basée au Luxembourg, utilise l'air comprimé pour pousser les pistons de son moteur et faire avancer la voiture. Les constructeurs français ont, bien sûr, refusé de la produire, laissant aux Indiens cette opportunité. On ne se refait pas !
La voiture à air comprimé, appelée «Mini CAT» pourrait coûter autour de 365757 roupies en Inde soit 8177$, c'est à dire 5 225 EUR.
La Mini CAT qui est un simple véhicule urbain léger, avec un châssis tubulaire, un corps en fibre de verre qui est collé pas soudé et alimenté par l'air comprimé. Un microprocesseur est utilisé pour contrôler toutes les fonctions électriques de la voiture. Un petit émetteur radio envoie des instructions à l'éclairage, clignotants et tous les autres appareils électriques sur la voiture. Qui ne sont pas nombreux.
La température de l'air pur expulsé par le tuyau d'échappement se situe entre 0 -15 degrés en dessous de zéro, ce qui le rend approprié pour une utilisation pour le système de climatisation intérieur sans avoir besoin de gaz ou de perte de puissance.
Il n'y a pas de clé, juste une carte d'accès qui peut être lue par la voiture depuis votre poche. Selon les concepteurs, il en coûte moins de 50 roupies (1 EUR = 69 roupies) par 100 km, c'est à peu près un dixième du coût d'une voiture fonctionnant au gaz. Son kilométrage est d'environ le double de celui de la voiture électrique la plus avancée, un facteur qui en fait un choix idéal pour les automobilistes urbains. La voiture a une vitesse de pointe de 105 km/heure (c'est parfait puisqu'il ne faut pas dépasser le 90 voire le 70 Km/h et 50 en ville) ou 60 mph et aurait une autonomie d'environ 300 km ou 185 miles. Le remplissage de la voiture aura lieu dans les stations service adaptées avec des compresseurs d'air spéciaux. Remplir ne vous prendra que deux à trois minutes et coûtera environ 100 roupies (1 EUR= 69 roupies) et la voiture pourra faire encore 300 kilomètres. Cette voiture peut également être remplie à la maison Il faudra alors 3 à 4 heures pour remplir le réservoir, mais cela peut se faire pendant que vous dormez. (Le réservoir se recharge sur une simple prise électrique en 4h pour un coût de 1,50 euros et permet une autonomie de 150 km. Elle se penche actuellement sur une pompe à air comprimé, ce qui permettrait de faire un plein du réservoir en 3 minutes chrono pour un coût d'environ 2,50 euros.). Parce qu'il n'y a pas de moteur à combustion, le changement d'huile (1 litre d'huile végétale) n'est nécessaire que tous les 50.000 km ou 30.000 miles. Grâce à sa simplicité, il y a très peu d'entretien à faire sur cette voiture. Cette voiture à air semble presque trop belle pour être vraie. Les groupes de pression et les hommes de pouvoir auront-ils encore le dernier mot ? sans compter que nous respirerions "enfin" du bon air dans les villes !!...


Avant 1900 Des images d'automobiles avant 1900
1900-1919 Des images d'automobiles entre 1900 et 1919
1920-1939 Des images d'automobiles entre 1920 et 1939
1940-1959 Des images d'automobiles entre 1940 et 1959
1960-1979 Des images d'automobiles entre 1960 et 1979
1980-1999 Des images d'automobiles entre 1980 et 1999
Après 2000 Des images d'automobiles après 2000
Indéterminé Des images d'automobiles d'époque indéterminée

Retour